L’exploitation des richesses du sous-sol

L’exploitation des richesses du sous-sol

Dans la perspective de la relance du secteur minier, Haïti peut compter sur le support de partenaires nationaux et internationaux, notamment une mission d’accompagnement de la Banque mondiale qui travaille avec le Gouvernement haïtien à l’élaboration d’une loi cadre fixant les conditions d’exploitation des ressources du sous-sol haïtien, une priorité qui nécessitera une refonte des lois haïtiennes dans ce secteur, qui n’ont pas été mises à jour depuis 1976 http://www.haitilibre.com/article-8604-haiti-justice-la-banque-mondiale-aide-haiti-en-terme-de-legislation-miniere.html

Ludner Remarais, le Directeur Général du Bureau des Mines et de l’Énergie (BME), a indiqué qu’Haïti peut également compter sur la coopération bilatérale avec plusieurs pays frères comme l’Équateur, qui possède une grande expertise dans l’extraction minière qui a promis son appui technique à Haïti. Le Chili qui accueillera 6 ingénieurs haïtiens, finissants de la Faculté des Sciences pour une formation universitaire de niveau maîtrise ou la Jamaïque qui apportera son aide à Haïti dans l’exploitation de ses mines de bauxite.

Par ailleurs, rappelons que lors du 1er Forum Minier d’Haïti qui s’est tenu en juin 2013,http://www.haitilibre.com/article-8718-haiti-economie-le-pays-compte-sur-le-secteur-minier-pour-son-developpement.html le Premier Ministre Lamothe dans son discours avait indiqué que le Gouvernement Haïtien avait engagé la firme d’Experts-Conseils Sud-africaine « Council for Geoscience, South Africa » (CGS), pour évaluer les ressources minières du pays. « La question des mines est une question importante, cependant, il faut que cela soit fait de manière professionnelle, il faut que cela soit fait dans l’intérêt du pays et dans l’intérêt des populations qui vivent dans les zones où se trouvent les mines, et pour finir il faut que nous soyons clair sur les termes de références et quelles recettes Haïti va recevoir […] la première chose, c’est de faire une évaluation de la valeur du sous-sol minier et avoir des informations précises et correctes sur ce sujet »

À ce sujet, le Directeur Général du BME, a annoncé que des Experts du CGS arriveront en Haïti au courant du mois de mars. Ils viendront former les cadres du Bureau des mines entre autres en télédétection et imagerie satellite et procéder également à l’évaluation du potentiel minier dans le Sud d’Haïti.

Free WordPress Themes - Download High-quality Templates